Voilà déjà quelques semaines que je vous en parle, je me suis découvert une nouvelle passion pour… le plastique fou !!!! 😀

Vous avez déjà pu voir quelques-unes de mes créations ici

Mais qu’est-ce que le plastique fou ?!

Le plastique fou, aussi appelé plastique dingue (« schrink plastic » en anglais) est un plastique sur lequel on peut dessiner et qui réduit et durcit à la cuisson, permettant ainsi de faire de petits éléments aux dessins très précis 🙂

On peut l’utiliser pour faire des bijoux, des porte-clés, des marque-pages, des barrettes et tout un tas d’autres choses !

Les types de plastique fou

Il existe 3 sortes de plastique fou :

Le cristal (1)

Il a les 2 faces lisses et est complètement transparent et incolore

Attention : certaines marques l’appellent « cristal » alors que d’autres l’appellent « transparent ». Le souci est que selon les marques, le plastique « transparent » désigne soit le cristal, soit le mat… Par exemple, le « transparent » de la marque Artemio est mat. Si vous achetez sur internet, vérifiez donc bien dans la description que les 2 faces sont lisses.

Le mat (2)

Il a une face lisse et une face griffée ; il est presque transparent et légèrement teinté blanc à la cuisson (plus ou moins selon les marques)

Cf. commentaire ci-dessus ; le mat a forcément une face lise et une face rugueuse.

Le coloré (3)

Il a les 2 faces lisses ; il est complètement opaque

Avant cuisson

Comment ça marche ?

span>Le plastique, initialement fin et flexible va durcir et se rigidifier à la cuisson. En cuisant il réduit en moyenne de 2,5 fois, autrement dit un dessin de 5 cm fera 2 cm après cuisson.

Bizarrement, toutes les marques s’accordent pour dire que le plastique réduit de 7 fois… Je ne sais pas comment ils ont fait leur calcul mais il est archi faux et heureusemet parce qu’avec une feuille on pourrait tout juste faire un bouton…!

Avant et après cuisson

(Dessin de renard emprunté à Happybulle qui grave des bijoux et autres objets avec tout ce qui vous passe par la tête, et notamment les dessins de vos enfants, j’adore !!!)

Maintenant, passons à la pratique ! 😀

Désolée pour les photos, il faisait trop sombre quand je les ai prises 🙁 C’est que j’étais tellement pressée de vous faire ce tuto que je n’ai pas eu la patience d’attendre un moment libre en journée…! ;-P


Fournitures nécessaires :

  • Plastique fou (pour débuter, je vous suggère d’acheter du mat _cf. ci-dessus pour la description_ plus simple d’utilisation et nécessitant un investissement minimum)
  • Crayons de couleur (utile uniquement si vous avez du plastique mat)
  • (facultatif) Feutres Posca ou feutres indélébiles (uniquement si vous utilisez du plastique fou cristal ou coloré ; je vous en parle plus au point 2)
  • (facultatif) Papier de verre indice 300-400 (si vous avez du plastique cristal ou coloré)
  • Ciseaux
  • (facultatif) Cutter (de préférence à pointe fine)
  • (facultatif) Planche de découpe (si vous utilisez un cutter)
  • (facultatif) Perforatrices grande taille (cf. indications au point 3 ci-dessous)
  • Papier cuisson
  • Four (de préférence avec une ampoule non grillée dedans si vous ne voulez pas, comme moi, devoir éclairer l’intérieur de votre four avec la torche de votre téléphone ! ;-P)
  • 4 verres ou autres poids qui supportent la chaleur du four (150 à 180°C)
  • 1 livre à couverture rigide (une BD par exemple)

1/ Choisissez le dessin que vous souhaitez réaliser

Moi je pioche tout sur internet mais vous pouvez choisir de faire un dessin à main levée 🙂

Pour rappel, le plastique réduit de 2,5 fois. Par conséquent, pour savoir quelle taille doit faire votre dessin d’origine, multipliez par 2,5 la taille finale du dessin que vous souhaitez obtenir. Ex : pour avoir après cuisson un dessin de 3 cm, coloriez et découpez un dessin de 7,5 cm avant cuisson.

Dessin de Zak du blog Zak a dit

Comme vous pouvez le voir, j’ai mis l’image en noir et blanc et augmenté le contraste pour pouvoir plus facilement décalquer le dessin avec mon plastique fou 🙂

Entre nous ce n’était pas un bon choix de dessin car il est trop détaillé pour la taille de mon pendentif, mais je le trouvais joli et l’essentiel est que vous compreniez ! 😉

Pensez également à imprimer le dessin en y ajoutant la forme finale que vous souhaitez découper (ici un médaillon rond), sinon vous serez bloqué après 😉

Conseil : pour éviter de devoir sortir votre calculatrice à chaque fois, je vous suggère de vous faire une règle dans chacun de vos plastiques fous. Vous pourrez ainsi vous servir de cette petite règle pour savoir quelle taille doit faire votre dessin de départ. Faites-la de la longueur de la feuille (21 cm) et pensez bien à inscrire dessus le type et la marque du plastique utilisé.

2/ Dessinez sur le plastique

Avec les plastiques « cristal », « transparent » et « mat » vous pouvez dessiner en décalquant votre motif préalablement imprimé ou dessiné sur papier.

Avec le plastique « coloré » c’est plus compliqué, moi j’utilise une découpe au vinyl (je vous en parle ici)

Sachez que la couleur du dessin s’intensifie à la cuisson, il n’est donc pas nécessaire de trop insister.

Si vous souhaitez faire 2 formes identiques (pour des boucles d’oreille par exemple), dessinez-les dans le même sens sur la feuille de plastique sinon elles ne se déformeront pas de la même façon. D’une manière générale, essayez toujours de respecter le sens de la feuille pour un meilleur résultat.

J’ai aussi noté que certaines marques respectent plus la forme initiale que d’autres… Par exemple Artemio n’est pas top ; Graine Créative est beaucoup mieux.

Pour dessiner sur le plastique fou, vous pouvez utiliser :

Des crayons de couleur

​​(de préférence à mine grasse pour une meilleure adhérence) ou un crayon à papier :

  • Pour le plastique « mat », dessinez sur la face rugueuse du plastique
  • Pour les plastique « cristal » et « coloré », il faudra au préalable rayer une des faces du plastique avec du papier de verre indice 300-400. Personnellement, je ne le fais pas car le « cristal » perd du coup sa transparence, et pour le « coloré » c’est beaucoup moins joli que quand les faces sont lisses… Bref, je n’utilise les crayons de couleur que pour le « mat » 😉
  • Bon à savoir : crayons de couleur et crayon à papier peuvent s’effacer à la gomme avant cuisson.

Avant cuisson

Après cuisson : recto

Après cuisson : verso

Des feutres Posca

(Mon option dessin préférée !)

Ce sont des feutres à peinture qu’on achète en magasins de loisirs créatifs. Il existe plusieurs largeurs de mines. Je vous conseille les pointes calibrées extra fines 0,7 mm pour les dessins très précis et les pointes coniques extra fines 0,7 mm pour le coloriage. Ces feutres coûtent assez cher (entre 3,50€ et 4€). J’ai acheté les miens au Japon via Amazon, deux fois moins chers !! 😀 Mais sinon, pour commencer, le blanc est bien suffisamment (éventuellement le noir, et encore…!).

  • Pour le plastique « mat », ça marche impec 🙂
  • Pour les plastiques « cristal » et « coloré », la peinture a plus de mal à adhérer, il faut donc bien veiller à dessiner doucement pour laisser la peinture adhérer et ne pas toucher votre dessin tant qu’il n’est pas sec

Quel que soit votre plastique, si vous utilisez plusieurs couleurs de Posca sur un même dessin, attendez que la précédente couleur soit sèche pour en mettre une autre afin d’éviter que la peinture se mélange.

Bon à savoir : les Posca s’effacent à l’eau tant que le plastique n’est pas cuit 🙂

Note : sur plastique fou, les Posca doré et argenté sont un peu décevants car ils perdent de leur brillant après cuisson 🙁 Mon préféré est de loin le blanc <3

Avant cuisson

Après cuisson : recto

Après cuisson : verso

Des feutres/stylos indélébiles

L’inconvénient c’est qu’il n’y a généralement que 4 couleurs : noir, bleu, rouge et vert. Pour l’instant j’ai testé :

  • Stabilo OHPen universal M noir : pas mal mais la mine est un peu trop grosse
  • Stylo feutre noir pour rétroprojection (niceday by Guilbert – MR35A) : pointe fine mais l’encre noir à une teinte un peu bleue
  • Permanent marker pour CD / DVD (marque FENLOT  FL-6028; acheté dans le petit bazar chinois en bas de ma rue) : le noir est de loin mon préféré !! La pointe est un peu trop large mais après cuisson il a un aspect un peu velouté trop beau <3 Dommage, le rouge n’a pas le même rendu 🙁

Avant cuisson

Après cuisson : recto

Après cuisson : verso

Une imprimante Jet d’encre

Oui oui, on peut imprimer sur le plastique fou, mais à plusieurs conditions :

  • Utiliser du plastique mat (on imprime sur la face rugueuse)
  • Utiliser une imprimante jet d’encre et surtout pas laser (la laser chausse et ferait donc fondre le plastique !)
  • Uniquement l’impression en noir (malheureusement, la couleur tient très mal, voire pas du tout avec certaines marques…)

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à regarder mon article sur le sujet ici

Tampons

Il paraît qu’on peut aussi écrire sur le plastique fou avec des tampons…Dès que j’aurai testé je vous en dirai plus 🙂

Quel que soit le stylo que vous utilisez pour dessiner, veillez à ne pas mettre les doigts sur votre dessin car ça laisse de vilaines traces après cuisson.

3/ Découpez le plastique

Avant cuisson, vous devez découper votre forme ET le trou de passage d’un anneau si vous faites un bijou ou un porte-clés car le plastique sera trop dur après cuisson pour percer facilement ce trou. Pour les bijoux, faites un trou de 0,5 cm de diamètre ; pour les anneaux de porte-clés, faites un trou de 1 cm de diamètre.

Plusieurs options s’offrent à vous :

Les ciseaux

Les ciseaux font une très belle découpe, bien plus jolie que le cutter. Attention cependant si votre forme a des angles intérieur (ex : ronds, ovales, carrés, triangles, etc.) car le plastique fou ne supporte pas la torsion et a donc tendance à se déchirer si vous effectuez un virage avec vos ciseaux. Je vous expliquerai bientôt ma technique pour couper toutes les formes ou presque aux ciseaux 🙂

Le cutter

Pour les formes plus complexes (par ex. la bague calavera) ou pour les découpes intérieures, vous pouvez utiliser un cutter (de préférence à pointe fine, style scalpel) et une planche de découpe. Le plastique fou était très dur, il faudra donc procéder en 2 étapes :

  • Faire une 1ère découpe superficielle juste pour marquer le chemin de découpe
  • Faire une 2ème découpe complète en profondeur en suivant le chemin de la 1ère découpe

La Perforatrice

Pour une découpe impeccable, vous pouvez également utiliser une perforatrice. Evidemment, vous ne pourrez faire qu’un nombre limité de formes. Vu le prix des perforatrices de grande taille, je vous conseille d’acheter juste 1 ou 2 perforatrices avec des formes de bases très utiles. Moi j’utilise les perforatrices suivantes :

  • Rond de diamètre 0,5 cm pour les trous des médaillons – indispensable
  • Rond de diamètre 1 cm pour les trous de porte-clés – indispensable
  • Rond de diamètre 2,7 cm pour les petits boutons
  • Rond de diamètre 5 cm pour les médaillons – celle-là je ne l’ai pas encore mais c’est mon prochain achat 😉
  • Ovale dentelé de 5 x 3,5 cm pour des petits médaillons (celle-là je l’utilise parce que je l’avais déjà mais ça fait des médaillons vraiment petits, j’aurais préféré avoir la taille au-dessus)

La machine de découpe (KO)

Sur les paquets de plastique fou ils indiquent qu’on peut le couper avec une machine de découpe style Silhouette Cameo ou Portrait. Une lectrice du blog avait testé avec les réglages suivants : L10, V1, E33 + découpe double et lancement 3 fois de la découpe. Du coup forcément j’ai voulu essayer. Résultat : échec ! 🙁 Malgré 2 essais, donc une 4ème découpe pour le 2ème essai, la lame n’est pas venue à bout du plastique… À vrai dire le plastique a même flingué ma lame :'( Donc NON, on ne peut pas découper le plastique fou à la machine ! Pour tous les détails sur ce test, je vous invite à aller jeter un œil ici 🙂

Rappel : pensez à percer le trou avant cuisson si vous voulez faire un pendentif, un porte-clés ou autre.

4/ Cuisez le plastique

  • Préchauffez le four à la température voulue (150°C ou 180°C en fonction de votre plastique, référez-vous à la notice sur le paquet) avec la plaque de cuisson dans le four (la cuisson sera ainsi plus homogène).
  • Privilégiez le mode grill car la soufflerie de la chaleur tournante a tendance à faire s’envoler le papier cuisson et le plastique.
  • Pour une cuisson plus efficace et homogène de votre plastique, attendez que le four et la plaque soient bien chauds pour cuir le plastique.
  • Placez le plastique sur un papier cuisson avec des poids aux 4 coins pour éviter que le papier cuisson ne s’envole. Moi j’utilise des pots en faïence ou des verres à moutarde (vides bien sûr !) mais vous pouvez aussi utiliser toute autre chose qui supporte la chaleur.
  • Pour que le plastique garde sa forme originale, placez-le dans le fond du four et à mi-cuisson, retournez-le dessus/dessous et faites-le tourner d’1/4 de tour.
  • La cuisson ne dure qu’1 à 2 minutes. Le plastique va se tortiller et se replier sur lui-même, c’est normal. Assurez-vous juste qu’il ne se colle pas sur lui-même.
  • Si le plastique se tord fortement et plus d’un côté que de l’autre, dépliez-le un peu en cours de cuisson.
  • Lorsque le plastique se sera raplati (ou presque) sortez-le du four (attention de ne pas vous brûler, surtout avec les poids) et écrasez-le sur le plan de travail propre avec le livre pour bien l’aplatir. Le plastique est un peu chaud mais peut-être pris à la main.
  • Si la forme découpée s’est déformée à la cuisson (ex : rond devenu ovale) vous pouvez recuire un peu le plastique mais la forme ne se rétablira malheureusement pas toujours…

Avant cuisson

Après cuisson

Peut-être, comme moi, aviez-vous entendu dire que le plastique fou pouvait aussi se cuire avec un pistolet à chaleur ? Hé bien comme pour la découpe à la Cameo, c’est du pipeau ! 🙁 J’ai testé (ici), mais en vain… Le pistolet fait s’envoler le plastique et la cuisson n’est pas uniforme donc moi je m’en tiendrai à la cuisson au four qui fonctionne au poil 🙂

5/ Facultatif – Vernir la face colorée

Pour une meilleure tenue de la couleur, je vous conseille de vernir la face colorée. Vous pouvez utiliser un vernis classique de loisirs créatifs, mat ou brillant selon votre préférence.

Attention : cette étape est indispensable si vous souhaitez coller le plastique sur un support en mettant la colle sur la face colorée, car certains feutres ont tendance à baver à cause de la colle.

Voilà pour le tuto ! Je suis impatiente de voir les bijoux et autres bricoles que vous ferez en plastique fou 😀 Un lien en commentaire, un mail (ici) ou un message FB et je viendrai admirer vos créations 🙂

Bien sûr, en cas de souci, le service après-tuto est à votre disposition !


Pour retrouver tous mes patrons et tutos, c’est par ici !

Si vous utilisez mon patron, merci de mettre un lien vers mon article, et pensez à m’envoyer une photo de vos réalisations, ça me fait toujours plaisir !! 😀

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux en cliquant ci-dessous !

Alice Balice sur FacebookAlice Balice sur InstagramAlice Balice sur HellocotonAlice Balice sur PinterestAlice Balice sur Twitter

Rendez-vous sur Hellocoton !